Le Clean Coaching

Le clean language a été inventé par David Grove, psychothérapeute néozélandais (1950-2008). Il invente le clean language suite à un constat professionnel: ses patient parlent souvent en métaphores de leurs expériences traumatiques et que l’utilisation d’un questionnement simple fait s’épanouir la métaphore. Il expérimente alors une nouvelle approche « pure » et la teste sur ses patients. Le résultat est au-delà de ses attentes. Ses patients guérissent très rapidement. Le clean language est né. Suivront ensuite d’autres techniques (coaching individuel, utilisation des espaces et des objets)

Le Clean Coaching

Accompagner les personnes au plus près d’elles-mêmes, en utilisant un questionnement utilisé avec précision, sans déformer ni contaminer son expérience, et en lui laissant le contrôle sur son processus de transformation.

Il laisse toute la place au client et à son univers et permet de le pas interférer avec sa problématique

Le facilitateur ne fait pas d’apport de conseils ou suggestions. Il n’a pas non plus de présupposé ou d’attente, mais il offre une présence qui permet aux personnes accompagnées de se sentir écoutées et respectées. Il fait confiance au processus et à l’intelligence de la personne accompagnée. C’est elle qui sait, qui est en capacité d’apprendre par elle-même, pour elle même, et qui découvre au fil des séances les clés pour mettre en œuvre des solutions durables.